Le ministre flamand Ben Weyts visite le Centre dentaire universitaire de la VUB

Le ministre flamand Ben Weyts visite le Centre dentaire universitaire de la VUB

La VUB veut mieux répondre aux besoins de soins de la société en accroissant le nombre d’étudiants : la capacité passe à 36 étudiants en dentisterie et 50 étudiants supplémentaires en médecine par année de formation

Lundi 11 décembre 2023 – Le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts a visité le laboratoire fantôme rénové du Centre dentaire universitaire de la Vrije Universiteit Brussel (UTC VUB). Outre les formations qui existent déjà à l’UGent et à la KU Leuven, Ben Weyts mise sur une troisième formation en dentisterie afin d’accroître la capacité et de former davantage de futurs dentistes. Le centre de compétences renommé de la VUB est déjà un atout fantastique pour l’université et une opportunité pour la Flandre d’organiser une formation supplémentaire en dentisterie.

La Flandre est confrontée à un déficit historique du nombre de médecins et dentistes et les besoins de soins ne feront que croître à l’avenir. C’est pourquoi le gouvernement flamand a autorisé ces dernières années nettement plus d’étudiants à commencer les formations de médecin et de dentiste. Au début de la législature, 147 étudiants ont pu entamer la formation en dentisterie, alors qu’ils seront plus de 250 à partir de la prochaine année académique : soit une augmentation de plus de 70 %. ​

La capacité des deux formations existantes en dentisterie à la KU Leuven et à l’UGent risque d’atteindre ses limites. Le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts a l’intention d’organiser une troisième formation en dentisterie afin de pouvoir former de manière structurelle et approfondie davantage de futurs dentistes.

« Nous avons vraiment besoin de dentistes supplémentaires », déclare Ben Weyts. « Ce besoin se fait sentir dans toute la Flandre. Surtout dans le Brabant flamand où il est difficile d’obtenir un rendez-vous chez un médecin néerlandophone. Une formation supplémentaire dans notre province serait une très bonne chose ».

Dans ce cadre, il a visité le laboratoire fantôme de la VUB qui a récemment fait l’objet d’une rénovation globale. Le centre de compétences réputé, équipé de nouveaux équipements en dentisterie, est déjà un atout fantastique pour la VUB et une opportunité pour organiser une formation supplémentaire en dentisterie. De nombreux dentistes y affinent d’ores et déjà leurs compétences après leur formation en suivant une formation postuniversitaire.

« L’ancien laboratoire fantôme a été rénové de manière durable pour devenir un centre de formation dentaire moderne, afin de répondre aux besoins d’un établissement d’enseignement de pointe en dentisterie qui met l’accent sur les formations postuniversitaires, le live streaming et la formation par simulation », explique Inge Cornillie, directrice générale de l’UTC VUB. « C’est avec fierté que nous pouvons affirmer que le laboratoire répond tout à fait aux exigences actuelles en matière de formations ».

Combien de futurs dentistes la VUB pourra-t-elle former ?

« Pour la formation en dentisterie, la VUB peut accueillir de 18 à 36 étudiants par année de formation », précise Dirk Devroey, doyen de la faculté Médecine et Pharmacie. « En outre, nous avons, en collaboration avec l’hôpital universitaire UZ Brussel, en tenant compte des lieux de formation périphériques, la possibilité d’accueillir 50 étudiants en plus en médecine par an sans compromettre la qualité de l’enseignement. Cela signifie qu’il est possible au niveau régional d’augmenter l’afflux d’étudiants en dentisterie et en médecine et d’ainsi mieux répondre aux besoins de soins de la société. C’est essentiel pour continuer d’assurer des soins en néerlandais à Bruxelles et dans sa périphérie. « Nous sommes également demandeurs à l’UZ Brussel », indique Marc Noppen, directeur général de l’UZ Brussel et professeur. « Les dentistes du Centre dentaire universitaire de la Vrije Universiteit Brussel collaborent étroitement avec plusieurs services de notre hôpital, comme Chirurgie buccale et maxillo-faciale, Gorge-nez-oreilles et Laboratoire du sommeil. Pour le master en médecine spécialisée, nous disposons d’une capacité de formation supplémentaire au sein de l’UZ Brussel et de notre réseau périphérique ».
« En tant qu’université urbaine engagée, la VUB veut assumer sa responsabilité envers la société et former davantage de dentistes qui sont indispensables. Nous étudions, avec l’hôpital universitaire UZ Brussel et d’autres partenaires, la possibilité d’organiser à nouveau une formation en dentisterie sur notre campus de Jette et ainsi contribuer à la formation des dentistes de demain », conclut Jan Danckaert, recteur de la VUB.

En outre, le ministre Ben Weyts a eu un aperçu des laboratoires virtuels par les enseignants et étudiants concernés, un projet commun de la VUB et l’Erasmushogeschool Brussel dans le cadre du Voorsprongsfonds. Grâce à ce programme, les étudiants préparent leur stage dans un environnement d’apprentissage virtuel, ce qui leur assure une meilleure préparation. Il offre également un soutien aux étudiants, tant pour l’exécution au laboratoire que pour le traitement des résultats par la suite. Aujourd’hui, plus de 1 000 étudiants de quatre facultés de la VUB participent déjà au projet. 

Au sujet du laboratoire fantôme

Le laboratoire fantôme du Centre dentaire universitaire de la VUB est un centre de compétences rénové qui sert de salle de cours pour les formations postuniversitaires en dentisterie. Le laboratoire, équipé de dix-huit unités de traitement en dentisterie, offre un environnement organisé et sûr où les étudiants peuvent passer de la théorie à la pratique.

Plus d’informations et contact

Nathalie Vlaemynck
Nathalie Vlaemynck Woordvoerder en algemeen perscontact

 

CO
A propos de Press - Vrije Universiteit Brussel

Press - Vrije Universiteit Brussel
Pleinlaan 2
1050 Brussel