La House of Sustainable Transitions de la VUB aborde de façon interdisciplinaire les défis de la durabilité

La House of Sustainable Transitions de la VUB aborde de façon interdisciplinaire les défis de la durabilité

Plus de 200 chercheurs de la VUB unissent leurs forces pour une approche fondamentale de la durabilité

La Vrije Universiteit Brussel (VUB) lance aujourd’hui la plateforme interdisciplinaire House of Sustainable Transitions (HOST). En effet, les problèmes mondiaux de durabilité dépassent les domaines d’expertise. Aucun domaine ni aucune discipline ne peut à lui seul ou à elle seule résoudre les défis auxquels est confrontée la planète. Réunissant plus de 200 scientifiques de la VUB, la HOST vise à aborder de façon systémique les défis de durabilité dans les domaines du climat, de la biodiversité, de la qualité de vie et du bien-être, en tenant compte des nombreux liens sous-jacents. Elle souhaite donc collaborer avec d’autres universités, le monde économique, la sphère politique... afin d’aborder en profondeur et à un rythme accéléré la transition vers un monde durable. La VUB ouvre donc la voie à une approche ambitieuse et à grande échelle qui ne fera que gagner en importance dans les années à venir.

La House of Sustainable Transitions (HOST – maison des transitions durables) rassemble plus de 200 scientifiques issus de différentes disciplines, notamment la climatologie, les sciences politiques, sociales et économiques, le droit, la biologie et les sciences humaines. Ils traduisent la recherche en actions concrètes qui répondent aux défis de durabilité des entreprises, des villes et des citoyens. La HOST adopte à cet égard une approche systémique et s’attaque non seulement aux symptômes des problèmes de durabilité, mais examine également les structures et les modèles sous-jacents (et même plus profondément la vision du monde sous-jacente). Après tout, ce sont eux qui déterminent la manière dont un problème de durabilité doit être abordé. Cela permet aux universitaires et aux parties prenantes partenaires d’aller au cœur du problème et de trouver des solutions qui ont un impact à un niveau plus large.

« La science ne peut pas rester dans sa tour d’ivoire, encore moins à l’heure actuelle, et doit en sortir pour relever des défis cruciaux tels que la transition vers la durabilité. La science et la recherche sont nécessaires pour amorcer un changement à travers une collaboration interdisciplinaire. La House of Sustainable Transitions joue un rôle important à l’égard de cette avancée. La science contribue à des solutions transfrontalières qui unissent les peuples. La coopération interdisciplinaire est donc nécessaire pour dépasser la pensée cloisonnée, partager les connaissances et parvenir ainsi à des solutions innovantes qui permettront un avenir vert et équitable », déclare Jan Danckaert, recteur de la VUB.

La collaboration comme solution de durabilité

La durabilité s’étend à différents secteurs, tels que la mobilité, la logistique, l’énergie, l’alimentation et la construction, et ce aux niveaux économique, environnemental et social. Pour concrétiser sa vision, la HOST mise sur des ateliers de formation, des analyses de la durabilité et la mobilisation d’acteurs du vaste champ social des parties prenantes.

Les ateliers comprennent des formations intensives en matière de connaissances et de compétences qui, par le biais d’une expérience d’apprentissage transformatrice, permettent aux participants de créer une communauté engagée dans le changement. Cela peut également être le point de départ de projets communs.

À travers l’analyse de la durabilité, la HOST, en tant que partenaire, évalue objectivement la durabilité des pratiques, des produits et des mesures commerciales.

Enfin, la mobilisation des individus correspond au développement par les chercheurs de différentes approches destinées à inciter les parties prenantes et les citoyens à trouver des solutions qu’ils créent ensemble.

« La science est un catalyseur qui permet, à partir de recherches fondées sur des données probantes, de mobiliser les acteurs de la société civile, tels que les entreprises, les gouvernements, les ONG et d’autres parties prenantes, de combler le fossé entre les différentes parties prenantes, de promouvoir le dialogue et le progrès, et de garantir le respect des réglementations en matière de durabilité. C’est pourquoi la HOST est une maison ouverte où les scientifiques, les entreprises, les organisations, les décideurs politiques et les ONG sont les bienvenus et se rencontrent. Forts de ce dialogue constructif et de cette vision systémique, nous pourrons, ensemble, accélérer la transition vers la durabilité qui s’impose », conclut la professeure et titulaire d’un doctorat Cathy Macharis, coordinatrice de la House of Sustainable Transitions.

Pour rester au courant de toutes les nouvelles de la HOST et de tout ce qu’elle élabore, abonnez-vous à la newsletter et rendez-vous sur la Page LinkedIn. Les coopérations sont possibles via l’adresse électronique [email protected].

© Thierry Geenen


Plus d’infos

Professeure Cathy Macharis

Coordinatrice de la House of Sustainable Transitions

[email protected]

Sam Jaspers
Sam Jaspers Perscontact wetenschap & onderzoek

 

 

 

 

WE
A propos de Press - Vrije Universiteit Brussel

Press - Vrije Universiteit Brussel
Pleinlaan 2
1050 Brussel